Conception et production, chez la levure, de particules de capside du virus de la Fièvre Catarrhale Ovine comme alternative au vaccin à base du virus vivant atténué

PhD Thesis Topics

Conception et production, chez la levure, de particules de capside du virus de la Fièvre Catarrhale Ovine comme alternative au vaccin à base du virus vivant atténué.

Description

La Fièvre Catarrhale Ovine est une maladie virale des ruminants domestiques et sauvages, transmise par de petits insectes piqueurs appartenant à certaines espèces du genre Culicoïdes. L’agent responsable est un virus de la famille des Reoviridae, du genre des orbivirus. À ce jour, plus de 27 sérotypes distincts ont été identifiés dans le monde entier. La maladie provoque, principalement chez les moutons, des fièvres thrombo-hémorragiques. Le virus et sa sérologie sont bien connus et la vaccination permet de prévenir la maladie. Toutefois, les vaccins actuels ne sont pas exempts de problèmes et de limites. Les vaccins vivants atténués (MLV) sont très efficaces mais peuvent provoquer une infection grave chez un pourcentage de moutons vaccinés. En outre, la souche atténuée peut s'adapter aux espèces de Culicoides présentes dans une région endémique et, enfin, la possibilité d'un réassortiment et d'un inter-échange de certains des 10 segments d'ARN constituant le génome du BTV avec des souches naturelles ne peut être écartée. Par ailleurs, les vaccins inactivés sont coûteux à produire et nécessitent au moins deux doses à forte concentration d'antigènes. De ce fait, il existe de larges possibilités de développer des vaccins recombinants, capables de combiner plusieurs sérotypes et dont le coût de production est moindre. 

Dans ce cadre, la levure Saccharomyces cerevisiae, a été utilisée pour produire des antigènes recombinants qui ont été appliqués avec succès en tant que vaccins chez les êtres humains, comme c'est le cas de l'antigène de surface du virus de l'hépatite B. Le système d'expression de Pir4 de la levure, que nous avons développé, a été utilisé avec réussite pour exprimer des antigènes et des enzymes chez S. cerevisiae. Sur la base de cette expérience, nous proposons ici de :

1. Produire des particules virales structurelles à partir du virus de la Bluetongue disséminé dans le bassin méditerranéen. Ces antigènes seront exprimés soit sous forme de protéines purifiées, soit ciblés sur la surface des cellules de levure ;

2. Évaluer l'immunogénicité des antigènes générés et de déterminer leur sécurité et leur efficacité ;

3. Produire les vaccins contre la Fièvre Catarrhale Ovine à l'échelle pilote.

 

Procédure d'inscription  

  • Pour tout dépôt de dossier de candidature, merci de consulter ce lien
  • Date limite de candidature : 25/01/2023

 

Profile searched

Les candidats éligibles doivent être dotés d’un diplôme de master dans le domaine de la biotechnologie, biologie moléculaire ou équivalent.

 

Dossier de candidature :

Curriculum vitae, lettre de motivation, projet de fin d’études, diplômes et relevés de notes, autres documents jugés pertinents.

 

Conditions de travail :

Durée du contrat : 3 ans 

Montant net de la bourse : 5600,00 MAD /mois

Date d’incorporation : Immédiate

Le candidat mènera des travaux de recherche à plein temps à l’Université Euromed de Fès.

 

Thesis direction
Pr Ismaïl Moukadiri : i.moukadiri@ueuromed.org